A faire en été > Sport et loisirs > Nature > Sentiers didactiques > Zau Zoura, l'étage montagnard du village au mayen > Zau Zoura /SD Ayer - Poste n°5 : Les arbres et arbrisseaux

Zau Zoura /SD Ayer - Poste n°5 : Les arbres et arbrisseaux

Cette forêt particulièrement lumineuse permet le développement des arbustes et des sous-arbrisseaux

 

Cliquez ici pour écouter le texte

Cette forêt est dominée par le mélèze (Larix decidua). Chose plus rare encore, elle contient des aroles (Pinus cembra). Particulièrement lumineuse, elle permet le développement d’une végétation abondante au sol, notamment la croissance d’arbustes et de sous-arbrisseaux. Pensez-vous savoir de quoi il s’agit?


Les arbustes sont de jeunes arbres, avec un tronc. Ils deviendront plus tard des arbres. En voici quelques-uns :

  • L’arole (Pinus cembra) est un pin d’altitude aux aiguilles regroupées par 3 à 5. Son bois a beaucoup de valeur et a été surexploité. Comme sa croissance est très lente, cet arbre a failli disparaître par manque de renouvellement. Il dépend d’un oiseau, le casse-noix moucheté (Nucifraga caryocatactes), pour disperser ses graines
  • Le mélèze (Larix decidua) est le seul conifère suisse perdant ses aiguilles en hiver. Ses aiguilles courtes, molles, sont regroupées par touffes de 35-40, contrairement à…
  • ... L’épicéa (Picea abies), un arbre aux aiguilles coriaces insérées séparément tout autour du rameau. Cet arbre fréquent est cultivé pour son bois.
  • Le sorbier des oiseleurs (Sorbus aucuparia) est un arbre aux feuilles composées et aux baies rouge-orangé. Ces derniers servent de nourriture aux oiseaux en hiver. Les grives en sont très friandes et les oiseleurs en profitent pour les y attraper.


Les arbrisseaux sont des plantes ligneuses atteignant 4-5 mètres à l’âge adulte. Quand ils ne dépassent pas 0.5 mètre, on les appelle « sous-arbrisseaux ». Ceux qui vous entourent sont typiques des landes : ils doivent résister à l’acidité du sol due aux aiguilles de conifères qui se décomposent mal. Cherchez certains d’entre eux :

  • La myrtille (Vaccinium myrtillus) et l’airelle rouge (Vaccinium vitis-idaea) servent de nourriture aux tétras lyre (Tetrao tetrix), lagopède alpin (Lagopodus muta), et perdrix bartavelle (Alectoris graeca), des oiseaux menacés.
  • Le polygale petit buis (Polygala chamaebuxus) fait de jolies fleurs bicolores, souvent jaunes et blanches, puis rouge brunâtre ou purpurines, rarement roses.
  • Le rhododendron ferrugineux (Rhododendron ferrugineum), dont les feuilles paraissent « rouillées » sur la face inférieure, est aussi appelé Rose des Alpes en raison de ses grandes fleurs rose vif, odorantes.

Ce type de forêts a besoin de plusieurs siècles pour se former.

Texte : Céline Vuitton et Mirko D’inverno, botanistes de terrain

 

  Références et liens

Galerie d'images

Zau Zoura Poste 5

 


Retour vers la page d'accueil