A faire en été > Sport et loisirs > Sentiers didactiques > Parcours Historiques > Parcours historique de Vissoie > Vissoie- Village médiéval

Vissoie- Village médiéval

Vissoie fut la résidence des seigneurs d’Anniviers, dont le château n’existe plus aujourd’hui. Ceux-ci administrèrent la vallée jusqu’en 1467.

   Plan du Parcours Historique de Vissoie

Dès lors et jusqu’à la fin de l’Ancien Régime, en 1798, le vice-châtelain d’Anniviers administra la vallée au nom de l’évêque. Il demeurait dans la Tour de l’Evêque ou Cour Neuve à Vissoie, alors que le châtelain résidait apparemment en plaine.

Vissoie était le centre paroissial de tout le val d’Anniviers, jusqu’à la séparation de Saint-Luc et Chandolin en 1804. Vissoie constituait aussi le centre artisanal de la vallée, car c’est surtout ici qu’étaient établies les personnes exerçant les métiers de menuisier, de charpentier, de maréchal-ferrant, de forgeron, de charron et autres. De 1849 à 1871,  Vissoie fut le seul dépôt postal de la vallée. A partir du 1er novembre 1871, Saint-Luc obtint son propre dépôt auquel était rattaché Chandolin. Dès l’arrivée de la route carrossable à Vissoie, en 1863, les chars à mulet furent entreposés dans des remises appartenant aussi à des personnes d’autres villages, excepté pour Saint-Luc et Chandolin qui avaient les leurs à proximité de Fang, en bordure de route. De là, les marchandises étaient transportées à dos de mulet jusqu’à domicile.

Beaucoup d’Anniviards possédaient un logement, une grange ou un grenier dans ce village, en particulier les habitants de Grimentz. Les foires du val d’Anniviers se tenaient à Vissoie vers les 31 mai, 27 septembre, 19 octobre et 2 novembre.

Jusqu’au XXe siècle, Vissoie était le seul village de la vallée à être doté de magasins d’approvisionnement. Le télégraphe et le téléphone furent introduits en Anniviers, respectivement en 1876 et en 1899. Le central fut établi à Vissoie. En 1903, une petite centrale électrique fut installée au bord de la Navisence, près de Vissoie et, dès 1904, le courant, surtout pour l’éclairage, fut disponible. En 1911, la banque Raiffeisen d’Anniviers s’établit à Vissoie, au service de la vallée. Elle y exerce encore aujourd’hui, ainsi qu’une filiale de la Banque Cantonale du Valais.

Dès la fin du XIXe siècle, à l’époque de l’exploitation des mines, il y eut un gendarme à Vissoie. Depuis, le poste de police est resté dans ce village. A partir de 1924, Vissoie eut un médecin en permanence qui assurait le service médical dans toute la vallée.

Pour terminer cette nomenclature, qui n’a pas la prétention d’être exhaustive, encore faut-il ajouter qu’à Vissoie se trouvent le centre médical, la pharmacie, la centrale laitière, le centre scolaire d’Anniviers et le centre d’intervention en cas de sinistre. 

 

Prochain poste

Pour atteindre le premier poste, depuis la place centrale, allez en direction de l’entrée de l’église et prenez l’escalier à droite. Montez le long du chemin jusqu’à la chapelle.