A faire en été > Sport et loisirs > Nature > Sentiers didactiques > Parcours Historiques > Parcours historique de Niouc > Poste 3. Quartier des raccards

Poste 3. Quartier des raccards

La rue du vieux village de Niouc, située au-dessous de la route cantonale, est bordée de plusieurs anciens bâtiments agricoles. Les raccards sont des constructions mixtes, en bois et maçonnerie, sur deux étages, dont le deuxième repose sur des pierres rondes soutenues par des pilotis.

Plan du Parcours Historique de Niouc

Ces bâtiments servaient au stockage des récoltes de céréales. Après avoir séché sur les balcons, les gerbes de blé étaient battues pour séparer le grain à l’intérieur du raccard.

Grâce à leur bonne adaptation aux terrains secs, le blé et l’avoine étaient les cultures prédominantes à Niouc. N’étant pas des céréales qui poussent en altitude, on pouvait les cultiver seulement à Sierre et à Niouc.

Lorsqu’un système d’irrigation fut mis en place, les pâturages rem- placèrent progressivement les cultures de céréales. Par conséquent, le moulin et le four à pain de Muraz (Sierre) furent désaffectés et plusieurs raccards de Niouc furent transformés en granges-écuries.

Jusqu’aux années 1950, des propriétaires coupaient même l’herbe des talus à la faucille et d’autres ramenaient les mauvaises herbes (enlevées dans les vignes de Muraz) pour nourrir les vaches.

Un de ces raccards était connu par les habitants du village sous le nom de « raccard de l’ours ». La porte aurait été endommagée par une ourse voulant délivrer son petit qui avait été enfermé à l’intérieur par le propriétaire du raccard.

 

Prochain poste

Rejoignez maintenant la route cantonale pour vous rendre à la chapelle.