A faire en été > Sport et loisirs > Nature > Sentiers didactiques > Parcours Historiques > Parcours historique des Morands, La Combaz et Cuimey > Poste 15. Maison de la Société de Cuimey

Poste 15. Maison de la Société de Cuimey

La Société du village de Cuimey est un consortage, composé de divers membres ayant acquis par héritage l’un des droits consignés et reconnus par l’assemblée des Rogations. Autrefois, chaque village avait sa propre société qui réglait les droits d’accès aux biens communs. Ces droits étaient transmis uniquement à l’aîné/e de chaque famille.

  Plan du Parcours Historique de La Combaz-Cuimey


Contrairement à La Combaz qui était une communauté, Cuimey s’apparentait à une «communauté de voisinage», plus proche d’une société privée sans appartenance politique, mais dotée d’une organisation similaire, avec une maison du village, une cave, des biens communs et même un four à pain. Erasme Zufferey, dans son livre «Le passé du val d’Anniviers», cite «Quimey la Ville» et « Quimey la Crête » dans les années 1300. « Quimey la Crête » était situé au-dessus de la route actuelle et « Quimey la Ville » au-dessous.

Les membres de la Société se réunissent deux fois par année, le jour des Rogations, au mois de mai, et à la Saint-Jacques pour les comptes. Les «Rogations», du latin «rogatio» (demande) indiquaient les trois jours précédant l’Ascension où des processions, accompagnées de prières, étaient censées attirer la protection divine sur les récoltes et les animaux.

La Société de Cuimey fête son patron, saint Jacques, le troisième dimanche de juillet, journée qui se termine devant la cave où les générations s’affrontent au jeu de la «morra». Ce jeu ancestral consiste à annoncer des nombres en patois. Gagne le joueur qui a deviné le chiffre correspondant au total indiqué par les doigts des joueurs.

La Société de Cuimey possède de la vigne dont le vin est conservé dans une cave sous la chapelle. Le vin du Glacier est servi aux grandes occasions et à la Fête-Dieu. Il est conservé dans des tonneaux, qui ne sont jamais vidés complètement, auxquels, chaque année, on ajoute du vin nouveau des cépages de malvoisie, ermitage ou rèze.

Le matin de la Fête-Dieu, les Fifres et Tambours de Mission viennent sonner la diane à Cuimey, aux Morands et à La Combaz. En fin de journée, lorsqu’ils remontent de Vissoie, après les vêpres, selon la coutume, ils s’arrêtent à La Combaz pour un petit en-cas, à Cuimey pour un verre ou deux de vin et à Mission pour une tasse de bouillon.

Devant la maison de la Société de Cuimey est exposée une pierre à cupules en provenance du « Séjà », un mayen au-dessus de Cuimey. La découverte d’un orant (personnage en train de prier) et de différentes cupules (petites coupes creusées dans la pierre) laisse supposer l’existence d’un lieu de culte qui daterait du Néolithique. Selon une ancienne croyance populaire, encore bien présente aujourd’hui, les cupules servaient à recevoir le sang des victimes, lors de sacrifices rituels en usage chez les Druides et les Celtes.

 

Poursuivez votre visite au bas du village où se trouvent plusieurs anciennes maisons.