A faire en été > Sport et loisirs > Nature > Sentiers didactiques > Parcours Historiques > Parcours historique de Saint-Jean > Poste 14. Maison de Florine et Henri

Poste 14. Maison de Florine et Henri

Dès le passage du torrent des Hombes, l’habitant est de Saint- Jean d’en-haut. Au début du XXIe siècle, y vivent encore des « gamins » des années 1930...

Plan du Parcours Historique de St-Jean


Observons les maisons et écoutons ce que leurs habitants nous racontent. La première maison rencontrée est une belle demeure de deux étages qui pourrait être la deuxième maison la plus ancienne de Saint-Jean. Une inscription sur sa partie maçonnée indique la date du 24 avril 1623.

Les madriers sont taillés à la hache. La cave est la seule du village complètement enterrée.

Florine et Henri vivent ici, au premier étage. Florine est venue d’Ayer pour épouser Henri, il y a cinquante ans. Prenons le temps de les écouter nous parler des chèvres. Un pur régal.

«Vers les années 1950, Il y avait 70–80 chèvres. C’était joli, les cabris qui sautaient de partout. ( ...) En 1962, tout le monde avait des chèvres. L’été on tenait une vache et une chèvre pour le lait. On tenait le bouc chacun son tour. Ceux qui refusaient de garder le bouc allaient au tribunal et étaient condamnés à payer pour le faire garder par les autres.

Vers 1980, un écrivain citadin, Jean-Marc L. a gardé le dernier bouc à Pinsec, dans sa cuisine en terre battue, comme les habitants des cavernes, les deux gaillards !

Vers ces années-là, nous avons vendu les trois dernières chèvres. Les enfants ne voulaient plus de ce lait ; ils préféraient le lait en brique. Seule une famille de Vercorin dont l’enfant malade ne supportait que le lait de chèvre, venait encore, chaque deux jours, en chercher. (...) »

 

Prochain poste

Suivons la route sur 40 mètres, entre vieilles granges et greniers transformés.