A faire en été > Sport et loisirs > Sentiers didactiques > Parcours Historiques > Parcours historique de Saint-Jean > Poste 7. Maison Bourgeoisiale

Poste 7. Maison Bourgeoisiale

Nous sommes alors, en présence d’une grande maison de pierre et de bois, nommée «Le Gîte de Saint-Jean» depuis 1996, date à laquelle y a été créée la formation des accompagnateurs en moyenne montagne. Cette bâtisse est, avant tout, la Maison des bourgeois de Saint-Jean, originaires de Saint-Jean, Mayoux, Pinsec, villages qui formaient la commune de Saint-Jean, jusqu’en 2008.

Plan du Parcours Historique de St-Jean

Un fourneau remarquable octogonal daté de 1641 se trouve dans la salle bourgeoisiale. Il est fabriqué en pierre ollaire, pierre composée de roches tendres et refractaires.

Pour faire partie de la Bourgeoisie, il faut faire acte de candidature dès l’âge de dix-huit ans et se présenter devant l’Assemblée des bourgeois actifs, appelée « Les Rogations ». La Bourgeoisie de Saint- Jean possède des forêts, des bâtiments, dont la salle bourgeoisiale, la cave principale, la petite chapelle Notre-Dame-du-Rosaire, à Saint-Jean, et des vignes à Sierre. Dans la cave, la Bourgeoisie tient, constamment, un tonneau de malvoisie et un tonneau de vin du Glacier. Le vin du Glacier, autrefois fait de rèze uniquement, est aujourd’hui constitué de cette rèze, jamais tirée totalement des tonneaux, et complétée par de l’ermitage. La Bourgeoisie offre du vin lors de la Fête-Dieu, des fêtes patronales, de la Fête nationale, de lotos, etc... René Z., ancien président de la Bourgeoisie de Saint-Jean, dresse un bref historique des divers changements politiques intervenus dans la Vallée, de 1327 à aujourd’hui (Annexe).

Nos amis Revenants nous précisent que les deux étages supérieurs abritaient l’école. Dans les années 1930, environ quarante-cinq élèves la fréquentent. La « Maison d’école » accueillait aussi nombre de réunions. A l’issue d’une de ces réunions, la grande maison subit un important sinistre qui aurait pu provoquer la disparition d’une bonne partie de Saint-Jean du-milieu.

Les bourgeois de Saint-Jean s’étaient réunis pour faire les comptes de la Bourgeoisie. Il faisait si froid qu’on a chauffé à fond. Le feu a pris entre la paroi et le fourneau, alors que derrière il y avait le bûcher. Les familles, affolées, ont réveillé les enfants, les ont habillés pour aller se réfugier chez celles hors d’atteinte du feu.

Depuis, le bâtiment a été agrandi. Quelques poutres gardent les traces du feu et le fourneau des cicatrices. Il a éclaté en quarante-deux morceaux sous le choc thermique provoqué par l’eau froide des pompiers. Erasme Z. l’a entièrement reconstruit avec les pierres d’origine.

Celui qui a le mieux connu la Maison bourgeoisiale est probablement ce président sans tête, dit «le fantôme de Saint-Jean», qui des années durant hanta le bâtiment. Condamné à revenir chaque nuit corriger des documents falsifiés, on croit qu’il a désormais fini de purger sa peine...

 

Prochain poste

Nos amis nous guident vers la petite chapelle située en contrebas de la Maison bourgeosiale.