Poste 10. Grenier

Le grenier était utilisé essentiellement pour stocker les provisions. Le grenier et le raccard sont souvent confondus, parce qu’ils sont les deux surélevés par des pilotis, surmontés de pierres plates qui empêchent les souris de pénétrer à l’intérieur. Pourtant le grenier est mieux fini, ses poutres sont bien collées les unes contre les autres. La charpente est plus fine, les portes se ferment parfaitement.

Plan du Parcours Historique de Mission

Dans les greniers, on entreposait les grains de blé dans des coffres, mais aussi le pain, la viande séchée et les jambons. Le grenier appartenait souvent à deux familles ou plus, qui avaient chacune son compartiment doté d’une porte solide avec une excellente serrure. Le grenier était utilisé pour y conserver également ses biens les plus précieux: argent, documents et habits de fête.

Le grain était plus facile à conserver que la farine, c’est pourquoi il était transporté au moulin pour la mouture au fur et à mesure, en fonction des besoins. La farine obtenue était utilisée assez rapidement pour la confection des pains nécessaires à de longues périodes.

Autrefois, les moulins étaient actionnés par la force de l’eau des torrents. Le poids de la chute de l’eau, amenée sur une roue verticale en bois, disposée contre le bâtiment, entraînait le mouvement de la roue.

Le moulin de Mission se trouvait au-dessous du village, près de la Navisence, à l’emplacement de l’ancienne scierie qui date de 1929. Il ne reste plus de vestiges, à part un cadre. La roue en pierre qui servait à écraser les grains de blé, de froment et des fèves, est devenue la fontaine de la place du village.

 

Prochain poste

Poursuivez sur 20 mètres environ, jusqu’au bâtiment du four banal situé à droite de la route.