A faire en été > Sport et loisirs > Nature > Sentiers didactiques > Parcours Historiques > Parcours historique de Vissoie > Poste 10. Maison des mines et de l’ancienne poste

Poste 10. Maison des mines et de l’ancienne poste

Au début du XXe siècle, l’ingénieur responsable des mines d’Anniviers avait un logement et un bureau dans cette maison. Dès 1730, des mines, surtout de cuivre, furent exploitées en Anniviers par périodes plus ou moins longues.

   Plan du Parcours Historique de Vissoie

Les mines les plus importantes se trouvaient à Grimentz, Ayer et Zinal. De cette époque, il existe encore la copie de toutes les lettres écrites, du 4 février au 20 mars 1901, par Gustave Roussel, ingénieur et responsable, entre autres, de la mine de « Baicolliou » près de Grimentz. A titre comparatif, il est intéressant de relever le montant des salaires des ouvriers de 1901 et de 1942. En 1901, un chef mineur gagnait 33 cts l’heure, un mineur 28 cts et un manœuvre 20 cts. En 1942, un chef mineur recevait 90 cts l’heure, un mineur 80 cts et un manoeuvre 70 cts.

En 1921, la maison fut rachetée par Daniel et Emilie Crettaz-Florey pour y installer le bureau postal. Emilie était titulaire de la poste, fonction qu’elle remit à son fils Philibert en 1940. En 1956, un nouveau bâtiment, destiné à la poste, fut construit sur la place du village, vers l’église.

De 1921 à 1956, la place de la Tour était désignée comme place de la poste. En effet, c’est là que s’arrêtaient, en été, les quatre à cinq cars postaux de 21 places, venant de Sierre, avant de poursuivre leur route vers Saint-Luc, Ayer et Grimentz. C’était le lieu de rencontre des habitants de Vissoie qui venaient aux nouvelles et regarder les touristes, surtout le soir, lors de la dernière course.

 

Prochain poste

Traversez la route et suivez la ruelle sur 10 mètres environ, jusqu’à la grande maison surmontée par une tour.