Un peu d'histoire

Vers 1300, ce village dont le nom s’écrivait Pessey, Pense, Pensey, était un cas à part dans l’histoire d’Anniviers.

Plan du Parcours Historique de Pinsec

Le Chapitre, formé de chanoines de la Cathédrale de Sion, y possédait des terres ainsi que le quart de tous les biens communs dont la gestion matérielle incombait à un ministral local. L’administration civile dépendait d’un chanoine qui prenait le titre de vidame ou de vice-seigneur. Le vidame rendait la justice, lors de ses visites au village, devant la chapelle. Malgré son appartenance partielle au Chapitre, Pinsec faisait partie du Quartier de Vissoie et de la communauté d’Anniviers, au niveau parois- sial et militaire.

Un document des archives relate l’arrangement intervenu avec le Chapitre en 1778. Rédigé dans le français de l’époque par le notaire Jean-Georges Roux, il révèle la distance énorme qui existait entre le peuple et ses maîtres. Une catégorie de personnes y est citée: les «terrementiers», représentés par Augustin Seulio. Les « terrementiers », parfois appelés aussi « terriens », possédaient des terres, le droit aux parcours, aux forêts, sans être des «communiers» (membres de la communauté). Les derniers droits du Chapitre sur Pinsec furent rachetés en 1804.

Jusqu’en 1892, la voie d’accès qui suivait le tracé de la route actuelle se terminait au village. La liaison avec Vissoie s’effectuait par un chemin très raide qui conduit du bas du village à la Navisence. La route d’accès a été améliorée progressivement au cours du XXe siècle.