Zinal se présente

Situé à 1670 m, au pied de la Couronne Impériale (cinq sommets de plus de 4000 m), Zinal compte environ 200 habitants résidant à l’année et une disponibilité de 4000 lits.

Son sommet emblématique, le Besso, est caractérisé par deux pointes. «Bécho» en patois signifie «jumeaux». Sa rivière, la Navisence, prend sa source au glacier de Zinal et se jette dans le Rhône.

Son nom vient probablement de l’ancien «Chinal», du patois «tsina», «chenal» en français. Zinal signifierait couloir, vallon étroit, conduite d’eau en bois, canal. Le patois, un dialecte franco- provençal, était la langue parlée dans la vallée pendant plusieurs siècles, jusqu’à la diffusion du français.

Le Parcours historique de Zinal est une invitation à un voyage dans le temps au départ de la vieille chapelle, à travers le quartier des hôtels et le vieux village, jusqu’à la première auberge.

Zinal est un lieu simple, mais absolument unique, qui s’est maintenu longtemps dans le secret de ses montagnes, vivant au rythme des allers et venues de ses habitants « remuant », dans une alternance de grands silences et activités, jusqu’au jour où il fut découvert par les premiers touristes.

Le vieux bois et les vieilles pierres savent très bien conter les histoires du temps qui passe à ceux qui aiment écouter. C’est pourquoi le Parcours est une invitation à ralentir le pas et observer les mille détails qui composent son atmosphère.