Poste 13. Raccards

Les raccards que vous pouvez observer ici sont un bel exemple de cette construction rurale traditionnelle qui ressemble à celle du grenier.

  Plan du Parcours Historique de St-Luc

Le premier bâtiment, à gauche, présente une typologie particulière du fait que les pilotis sont posés à même le sol.

Le raccard désigne la grange à blé. Il est, en général, situé à proximité des champs, à l’extérieur ou à la périphérie des villages. La distance entre l’habitation et le raccard importait peu, parce qu’on ne s’y rendait pas souvent. Les balcons, par contre, sont très importants, car ils permettent de sécher les gerbes, les fèves, voire même les foins. Le raccard est toujours en copropriété, car il faudrait posséder un immense parchet de céréales pour avoir besoin d’un aussi grand espace de dépôt.

Le raccard est toujours monté sur pilotis et construit en madriers horizontaux, équarris, assemblés aux angles, sans soigner spécialement leur empilement. Les pilotis, au nombre de 4, 6, 9, voire 12, sont posés sur un cadre en bois, sur un soubassement, en pierre sèche ou même maçonné, et alors utilisé comme cave. Les pilotis mesurent entre 60 et 150 cm de haut. Ils sont surmontés d’une dalle de gneiss de 5 à 10 cm d’épaisseur et d’un diamètre de 80 à 100 cm. Ces pierres avaient pour but d’empêcher les rongeurs affamés (souris, rats, campagnols, putois et autres bestioles) de grimper dans le raccard et d’y dévorer les précieuses gerbes de seigle, froment, orge et avoine.

L’intérieur du raccard contient une aire qui permet de battre le blé au fléau. Le sol de cette aire, qui peut être médiane ou latérale, est large d’environ 150 cm. Les poutres de mélèze de l’aire sont soigneusement assemblées, afin de garantir une bonne étanchéité et éviter de perdre des grains. Normalement, il y a deux étages dans un raccard, mais le second n’est que partiel, car il n’a pas de plancher, ni d’ouverture. Il est situé à environ deux mètres et souvent à claire-voie. Le raccard sert à entreposer des gerbes, puis, après le battage, il reçoit la paille, mais jamais de grains de blé.

 

Prochain poste

Poursuivez jusqu’à la cabine téléphonique qui offre une vue parfaite sur l’Hôtel Weisshorn qui domine le village.