Poste 17. Première auberge

En 1859, sur l’initiative de Jean-Baptiste et Julienne Epiney- Antille naissait à Zinal la première auberge qui marquait ainsi le début du tourisme estival et d’une nouvelle époque. Sur le chalet est inscrite la date 1859.

  Plan du Parcours Historique de Zinal

Ce grand chalet à deux étages en bois de mélèze est aujourd’hui une maison d’habitation. Au premier étage, construit en 1790 se trouvait la cuisine et la salle à manger, tandis qu’au deuxième il y avait quelques petites chambres avec des lits à tiroir très courts où pouvaient loger une dizaine de personnes.

L’auberge est étroitement liée à l’essor de l’alpinisme : « L’histoire a commencé par une petite maison en bois, où un soir d’été au moment de la fenaison, un Anglais demanda à se loger.» (Aloïs Theytaz).

En 1864, Leslie Stephen séjourna à l’auberge avant de réaliser la première ascension du Zinalrothorn. En 1865, Lord Douglas gravit l’Obergabelhorn. Parmi ses hôtes, on compte des célébrités, comme l’alpiniste britannique Edward Whymper qui vaincra le Cervin en 1865. En 1859, à Zinal, Whymper effectua la première traversée du col de Moming. Une année auparavant, Jean-Baptiste Epiney avait entraîné au col Durand une colonne de jeunes Anniviards, habillés comme au village, avec sacs militaires, cordes à foin, haches et provisions. Une première qui symbolisait le changement de mentalité sous l’influence des grimpeurs étrangers.

Emile Javelle l’avait aussi remarqué : les gens de la vallée n’avaient pas d’intérêt pour les sommets, jusqu’alors entourés de crainte et de légendes. Au sujet de l’auberge, il écrivit: «Si peu connu que soit Zinal, il y a cependant un hôtel : mais très simple encore, heureusement, comme les bonnes gens qui le tiennent. Souvent il est vide ; aujourd’hui nous y sommes trois voyageurs. »

En 1959, Zinal fêta le centenaire de la station à la première auberge, dont la création indique la naissance de la station d’été.

C’est ici, où « l’histoire a commencé... » que se termine le Parcours historique de Zinal. Nous vous invitons à revenir par la route principale, jusqu’au centre de la station, en prêtant un regard attentif à tout ce qui la compose, ses infrastructures et ses services, ainsi que le téléphérique Zinal-Sorebois qui a marqué ses débuts en 1967.