Poste 5. Maison-musée

Construite en 1718, cette maison a été restaurée en 1997 et transformée en petit musée de la vie d’antan par ses propriétaires.

   Plan du Parcours Historique de Fang

 

Cette ancienne maison paysanne est composée d’une chambre et d’une cuisine au deuxième niveau. Au premier niveau se trouvait une écurie pour les vaches.

Autrefois, les maisons étaient dépourvues d’eau courante et d’électricité. Dans la cuisine en terre battue, il y avait un foyer avec le « bronze », une marmite accrochée à une chaîne.

« Les personnes d’avant vivaient de peu : de logique, de bon sens et surtout de savoir-faire. Elles s’occupaient de plusieurs activités en même temps : vigne, agriculture, bétail, préparation du bois, tout en respectant les saisons ; chaque chose en son temps ! Elles se nourrissaient de ce que la nature leur donnait et mangeaient les produits de saison. Au printemps, les petits légumes sauvages : épinards, cresson, dents-de-lion, soupe d’orties avec les dernières pommes de terre. En été, les repas étaient plus variés, plus farineux : féculents, pommes de terre, haricots, petits pois, carottes, fèves. L’automne faisait place aux gros légumes : choux, poireaux, carottes, le tout accompagné du fameux lard salé.

La polenta, l’orge, les grandes soupes où l’on mettait de tout, le riz au lait, la « tsougdelet » (farine grillée avec du beurre et bouillie, soit avec du vin et du sucre, soit avec du lait), autant de mets délicieux qui se trouvaient sur les tables de toutes les familles. » (extrait de « Fang au Val d’Anniviers » d’Yvonne Jollien-Berclaz, Ed. à la Carte). Visites possibles sur réservation auprès de Berthe Antille.

 

Prochain poste

Poursuivez le long du chemin, jusqu’au moulin et au torrent de Fang.