Mottec- Un peu d'histoire

Jusque dans les années 1950 – 1955, Mottec était un mayen, une étape pour les Anniviards qui « remuaient », se déplaçaient de la montagne à la plaine en fonction des différents travaux agricoles et de l’élevage.

Plan du Parcours Historique de Mottec

Le témoignage de Régis Theytaz, en annexe, permet de suivre le remuage vécu par sa famille jusqu’en 1955.

Dans le vallon de Zinal, dont Mottec fait partie, se retrouvaient des habitants d’Ayer, Mission, Saint-Jean et Vissoie.

Le bétail était conduit aux mayens pendant quelques semaines, en attendant que les alpages soient prêts à les recevoir (fin mai-début juin), et, au retour des alpages (fin septembre-début octobre). Lorsqu’une partie des prés était réservée au foin, on remontait aux mayens avec le bétail au début de l’hiver.

Les mayens étaient composés d’habitations simples, avec une chambre, une cuisine et une cave, et de granges-écuries.

En face de Mottec, sur la rive droite de la Navisence, on comptait, dans les années 1940, sept mayens, avec au moins quarante cha- lets et granges-écuries, entre Mijonette à 1560m, et Barneuze à 2100m. Au mayen de Chapec à 1900 m, en amont des Vernecs se trouvaient deux chalets, datant de 1764 et 1777, et des écuries, qui furent vendus à l’alpage de Sorebois et démolis pour en récupérer le bois.

La chapelle Saint-Laurent marquait la limite des terrains apparte- nant à la Société de Zinal. Pour être membre de la Société, il fallait appartenir à une bourgeoisie et être propriétaire de terrain.