Mes favoris
Pas de favoris dans votre liste
Trouvez
l'hébergement
qui vous convient:
Hôtels
Appartement ou chalet
Découvrez
notre région
par thématique:
FR DE EN

Poste 3. Hôtel des Diablons

L’Hôtel des Diablons, loué depuis 2001 par Intersoc, l’organi- sateur de vacances de la Mutualité Chrétienne de Belgique, a été un complexe hôtelier du Club Méditerranée de 1966 à 1994. La SET Zinal (Société d’expansion touristique), créée sous l’impulsion de la commune d’Ayer, après avoir acquis les grands Hôtels des Diablons et Durand, les fit rénover.

Au début de l’hiver 1966–1967, les premiers hôtes du Club Mé- diterranée arrivèrent à Zinal. Comme les travaux de construction du téléphérique avaient pris du retard, on décida d’acheminer les skieurs par avion, de Zinal à Sorebois. Air-Glaciers affréta un Porter de sept places qui fit la navette, entre les Plats de La Lée et Sorebois.
En 1863, Jean-Baptiste et Julienne Epiney-Antille, propriétaires de la première auberge, firent construire l’Hôtel Durand, qui fut agrandi deux fois par la suite. Son style lui mérita l’appellation de « Chartreuse ».

En 1894, sur l’initiative des frères Tabin de Vissoie, on inaugura le Grand Hôtel des Diablons, qui porte le nom de la petite chaîne qui surplombe Zinal à l’est.
Cet hôtel, très vaste pour l’époque, pouvait loger environ 150 personnes et bénéficiait de toutes les commodités des villes. En 1932, la reine de Hollande et sa suite y séjournèrent treize jours. Les offices, catholique, évangélique et anglican, y étaient célébrés tous les dimanches. Un trio ou un quatuor de musique classique agrémentait le séjour des hôtes.
Le Grand Hôtel des Diablons jouissait « en un mot de tout le confort d’un hôtel de montagne de premier rang. ».

> Prochain poste

Pour atteindre l’Hôtel de la Poste, poursuivez environ 30 mètres.

Documents utiles

Contact

Poste 3. Hôtel des Diablons
3961 Zinal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Lire les mentions légales
OK