Mes favoris
Pas de favoris dans votre liste
Trouvez
l'hébergement
qui vous convient:
Hôtels
Appartement ou chalet
Découvrez
notre région
par thématique:
FR DE EN

Poste 13. Chapelle Sainte-Marie-Madeleine

La chapelle de Mission est dédiée à sainte Marie-Madeleine. Elle fut édifiée en 1930 en style néo-roman, d’apparence baroque. Le toit est coiffé d’un clocheton « typiquement anniviard ».

En 1930, Ayer, village principal et siège de l’ancienne commune, dont le territoire comprenait celui de Mission, était doté d’une église depuis dix ans. Un comité de construction fut constitué à Mission sous la présidence de Joachim Theytaz. La plupart des villageois s’engagèrent concrètement à contribuer aux frais. Le 20 septembre 1931, lors d’une séance, les habitants de Mission apprirent que les coûts de la construction s’élevaient à Fr. 49 700.–, alors que le village avait récolté une somme de Fr. 34 700.– Les amortissements et les dettes de l’association furent alors répartis en parts égales par tête d’habitant, selon la fortune imposable de chaque sociétaire.

A l’intérieur, l’autel est surmonté par un retable. Son tabernacle sert de support à un calvaire qui représente les figures de la Vierge et de saint Jean de chaque côté du crucifix. Au pied de ce dernier est agenouillée la sainte patronne de la chapelle, Marie-Madeleine, embrassant la croix.

Seuls les deux tableaux au-dessus des bancs sont probablement antérieurs au sanctuaire actuel. Observez les stations du chemin de croix, saisissantes par le réalisme des scènes en haut-relief.

Le Parcours historique de Mission se termine ici, mais si vous le souhaitez, vous pouvez poursuivre la visite en vous rendant à l’oratoire du Gougré et à la chapelle des Morasses. Avant de quitter la chapelle de Mission, profitez de la vue sur le village de Saint-Jean.

Documents utiles

Contact

Poste 13. Chapelle Sainte-Marie-Madeleine
3961 Mission
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Lire les mentions légales
OK