Mes favoris
Pas de favoris dans votre liste
Trouvez
l'hébergement
qui vous convient:
Découvrez
notre région
par thématique:
FR DE EN
Vous êtes ici :  > Activités > Château de Beauregard

Château de Beauregard

C’est sur un éperon rocheux, à 1000m d’altitude, qu’a été édifié le Château de Beauregard. Entouré de vide et de précipice, il offrait une vue vertigineuse sur la vallée du Rhône et sur l’entrée du Val d’Anniviers. Petit aperçu historique de ce château hors du commun, surnommé autrefois « l’imprenable ».

En analysant le type d’architecture, on a estimé son origine au 12ème siècle. Selon toute vraisemblance, le château aurait été propriété des de Rarogne, Seigneurs d’Anniviers. Il aurait pu remplir les fonctions suivantes :

- la défense de l’accès au Val d’Anniviers
- la défense de la route de la rive gauche du Rhône
- la fonction de poste d’observation de la plaine
- le relais de communication au moyen de feux
- le refuge de dernier recours pour les familles seigneuriales de la plaine

Les Savoyards assiégèrent le Château au 14ème siècle, incident qui endommagea probablement la bâtisse. Mais c’est l’attaque du 15ème siècle qui lui sera fatale : suite à une révolte contre le grand bailli, les Patriotes Haut-Valaisans prirent d’assaut le Château de Beauregard. Ce dernier fut intégralement détruit par les flammes.

600 ans après sa destruction, il reste des vestiges de ce château mythique, témoin d’un passé médiéval mouvementé. Dans le but de mettre en valeur ce monument historique, la Fondation « Château de Beauregard » a vu le jour en 2008. Elle s’est fixé les objectifs suivants :

- mener des investigations archéologiques
- consolider les vestiges visibles
- réhabiliter les lieux
- réaliser un belvédère
- baliser l’accès avec des panneaux indicatifs
- mettre en place un éclairage nocturne des lieux

Documents utiles

Contact

Château de Beauregard
3960 Niouc
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Lire les mentions légales
OK